logo Quetelet Progedo Diffusion
project icon

Jeu de données

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages - 2010

Version 2 : mise à jour des fichiers de données pour les mois où la plate-forme porte sur le logement (avril et octobre). date : 2017-09-15



Titre parallèle

CAMME 2010

Couverture géographique

France métropolitaine

Unité d'analyse

Ménage ordinaire

Univers

Ménages ordinaires de France métropolitaine

Type de données

Données d'enquêtes individuelles

Notes

Version 1 (02/04/2013)

Méthodologie

Fréquence de collecte

Mensuelle

Procédure d'échantillonnage

L'échantillon de l'enquête Camme est constitué à partir de numéros de téléphone tirés dans la base des abonnés à France Télécom. Le numéro de téléphone de contact est celui de la résidence principale du ménage. L'échantillon mensuel est constitué de 3 sous-échantillons : - le tiers "entrant" (1 100 ménages qui constituent la 1ère vague) correspond aux ménages interrogés pour la première fois ; - le tiers "médian" à ceux qui sont interrogés pour la deuxième fois (2ème vague) ; - le tiers "sortant" à ceux interrogés pour la troisième et dernière fois (3ème vague). 12 échantillons mensuels de 1 100 numéros de téléphone constituent ainsi la fraction "entrante", chaque unité étant interrogée trois mois consécutifs. Au total, l'échantillon mensuel est donc de 3 300 unités. Mais, un certain nombre de numéros ne sont pas réinterrogés en vagues 2 et 3 : numéros impossibles à joindre, inaptes, refus… Il faut donc compter sur un peu plus de 2 000 questionnaires renseignés par mois. La base de tirage des numéros de téléphone est incomplète au sens où les abonnés sur liste orange ou rouge (listes d'opposition), les non-utilisateurs d'une ligne téléphonique fixe ou les titulaires d'une ligne mobile uniquement ne peuvent être sélectionnés.

Mode de collecte

Entretien téléphonique assisté par ordinateur (CATI)

Type d'instrument de collecte

Questionnaire directif

Traitements

Estimation des erreurs d'échantillonnage

Une opération méthodologique, visant à mesurer l'impact du biais de couverture de la base de sondage, a été menée en avril 2008. Il en résulte que, malgré son échantillonnage en toute rigueur biaisé, l'enquête fournit des données de qualité suffisante pour les analyses de conjoncture.